Sarah Suco passe derrière la caméra en réalisant son premier court-métrage « La nourrice ». Ce huis-clos est une adaptation subtile de la scène « Enfants » tirée de la pièce « La réunification des deux Corées » créé pour le théâtre par Joël Pommerat.

Si Sarah apprécie particulièrement les créations de Joël Pommerat, ici c’est la thématique qu’elle a eu envie d’explorer. La folie… la folie qu’on ne voit pas, celle qu’on ne perçoit pas au premier abord : la folie ordinaire en quelque sorte, mais qui peut façonner des vies ! Sarah Suco imagine cette émotion pour la mettre en images au-delà du dialogue. Elle cherche à filmer les regards, l’ineffable…

Une première expérience de réalisation qui lui permet d’éprouver chacune des étapes techniques de la mise en scène, et de faire ses armes avant de passer à la réalisation de son premier long-métrage « Les voeux »,  actuellement en développement chez Mon Voisin Productions.